Choose Your Store
Define this text in Theme Options.

Red Crown Crane

À la mémoire de nos frères, soeurs, amis et bien-aimés disparus lors du tsunami survenu au Japon en mars 2011.

En l’honneur du courage et de la détermination d’hommes et de femmes qui ont choisi de dédier leurs vies à reconstruire leur communauté sur la base de leur foi ardente en un meilleur lendemain pour les leurs et les générations à venir et à tous ceux courageusement résolus à incarner l’espoir dans leur définition d’un meilleur lendemain.

« La grue symbolise l’immortalité… tout comme l’incarnation d’un rêve définit l’éternité »
A. Foster

Au coeur de la tragédie survenue au Japon en mars 2011, Alex Foster et les membres du groupe Your Favorite Enemies, initiateurs du « Projet Hope: Pour venir en aide au Japon », ont eu l’humble privilège de visiter le Centre Volontaire de Minami Sanriku Cho. Il ont eu l’honneur d’être les témoins du courage et de la détermination d’hommes et de femmes qui ont choisi de dédier leurs vies à reconstruire leur communauté sur les bases d’une foi ardente en un meilleur lendemain, pour les leurs et les générations à venir.

De ce moment inspirant est né en Alex le profond désir de donner vie à quelque chose qui saurait honorer un tel courage et une telle détermination, tout en incarnant l’espérance commune à ceux qui sont résolus à construire, reconstruire ou fabriquer leurs vies sur la base de leurs propres visions et rêves. Il explique:

« Lorsque j’ai vu la vive lueur de la lumière s’émanant des yeux de tous ces hommes et femmes – qui auraient pu passer le reste de leurs jours endeuillés de la perte des leurs et maudissant les éléments qui leur ont arraché tout ce qu’ils avaient construit, mais qui, plutôt, partageaient non seulement leur désir de survivre, mais surtout celui de vivre pleinement – je me suis senti respectueux mais aussi élevé devant un esprit si vif… J’ai voulu honorer cet engagement… J’ai voulu construire quelque chose qui serait plus qu’un symbole d’espoir momentané fondé sur le souvenir d’une tragédie… Je voulais que la foi s’élève et que la vie soit célébrée… et la grue, qui symbolise l’immortalité, était la parfaite incarnation d’un tel projet. »

Peu après leur retour du Japon, Alex a partagé son désir avec Miss Isabel qui, en plus de sa carrière en tant que claviériste dans Your Favorite Enemies, travaille aussi aux côtés de stylistes de mode et de joailliers depuis plusieurs années, et ils ont décidé de collaborer dans ce qui serait une première en dehors de leur carrière musicale. Miss Isabel raconte:

« Alex n’est pas seulement un artiste brillant et passionné, il est aussi très honnête et déterminé envers ce en quoi il croit. Alors quand je l’ai entendu partager son coeur à propos de ce qui deviendrait plus tard le « Red Crown Crane », j’ai su que c’était véritable, et j’ai immédiatement voulu m’impliquer, de n’importe quelle façon possible. À ce moment, je n’imaginais pas encore la nature fabuleuse et significative de ce qu’il avait en tête, ni n’avais aucune idée de l’essence très intime et personnelle que ce projet trouverait en moi… »

Après de nombreuses semaines à penser et à partager sur l’implication émotionnelle du projet, le concept de « Red Crown Crane » est né, dans un pur filon d’âme, tel que se rappelle Foster:

« Lorsque nous avons su que nous avions touché l’âme de ce que nous voulions réaliser, la matérialisation du projet a suivi de façon naturelle ». Miss Isabel ajoute: « Alex parlait des 1000 grues en origami qu’il a reçu alors qu’il était vraiment malade pour illustrer le pouvoir guérisseur d’avoir ne serait-ce qu’une personne qui vous aime jusqu’à vous faire revenir à la vie… à vous mener à la maison… de réaliser qu’on a assez de valeur pour quelqu’un, jusqu’au point d’en devenir 1000 prières… Et alors qu’on parlait de la nature de l’espoir et de la foi, nous avons réalisé que nous étions en train de définir l’essence du projet… Ça a été le point de départ… le reste s’est mis en place par la suite… »

Ayant touché l’essence du projet et défini son identité, Miss Isabel a peu après confectionné plusieurs ébauches, dont une qui représentait parfaitement ce qu’ils ont appelé une vive incarnation de l’invisible. « Nous étions vraiment reconnaissants d’avoir creusé et encore creusé, car nous sommes ainsi allés au-delà des limites de l’un et l’autre sur plusieurs niveaux… Nous savions que nous y avions touché, et peu de temps après, les ébauches nous ont permis de voir l’âme dont nous avions parlé pendant ce qui semble être l’éternité… C’était une sensation incroyable pour moi. Et même si je savais que nous étions loin d’avoir le projet final entre les mains, j’ai eu confiance en l’enthousiasme d’Alex et j’ai cru que nous étions assez près pour le tenir. » dit Miss Isabel.

La matérialisation des ébauches aurait pu être un obstacle majeur à la concrétisation du projet. Alex, ayant une très bonne idée de ce qui était à venir, a insisté pour qu’un projet avec une telle âme soit fait de verre. « J’ai toujours contemplé le verre avec une profonde révérence. La seule idée de quelque chose qui peut être perçu comme sans saveur et inanimé lorsqu’il n’est pas touché, mais qui devient instantanément personnellement précieux et prend vie lorsqu’il est touché et approprié, était fascinante pour moi, surtout que ça représente parfaitement ce que l’espoir et la foi sont pour moi. »

Afin de matérialiser leur projet de bijoux de verre, maintenant bien défini, Alex a invité une artiste japonaise et amie personnelle, Kaori Uchiyama. Miss Isabel se souvient: « Alex m’a parlé d’une de ses amies du Japon qui travaillait le verre. Il était vraiment excité à l’idée de lui offrir une opportunité de toucher à son rêve en ayant le goût de ce que voulait dire incarner une vision. » « Miss Uchiyama venait de finir l’école et cherchait une opportunité. Comme tout artiste, elle traversait la brutale réalité d’un face-à-face avec le néant, et ce à grande échelle… Alors j’ai cru qu’elle aurait peut-être la folie de se joindre à nous à Montréal. Certains ont vu son voyage avec un rock band comme un parfait exemple de désespoir. Pour ma part, je l’ai vu comme du courage et de la détermination… Et oui, un peu de folie aussi…! » ajoute Alex.

Les mois suivants ont vu Miss Isabel travailler sur des ébauches et des prototypes; des pièces de verre brisées jonchant le sol, des idées d’emballages fabriqués et refabriqués… « Tout le processus a été intense et exigeant. Nous avons réalisé seulement à la toute fin de celui-ci que nous étions en fait passés par tout le spectre des émotions qui nous ont inspiré à faire le « Red Crown Crane » en tout premier lieu. Des pièces de verre brisées et des pages de livre arrachées, nous avons incarné ces émotions, une étape à la fois » raconte Miss Isabel lorsqu’on lui demande de partager l’implication émotionnelle d’un tel projet.

« Ça a été un voyage émotionnel tellement intense que lorsque nous avons eu la première pièce de « Red Crown Crane » entre les mains, je savais que nous devions lâcher prise afin de permettre aux autres de définir ce que ce projet pouvait devenir. J’ai alors demandé à Miss Isabel de laisser la pièce de verre sur le plancher. Après m’avoir regardé avec réticence, comme si j’étais devenu fou, elle a lâché la pièce, qui ne s’est pas brisée. Nous avons tous les 2 su qu’il était temps de partager le projet avec le monde. Et c’était génial, c’est le moins que l’on puisse dire, d’avoir semé avec des pleurs et de récolter avec une joie profonde. Le reste doit être défini par les autres, ce qui en fait la partie la plus excitante du projet » conclut Alex.

VISITEZ LE SITE WEB DE RED CROWN CRANE

Voici les 23 résultats

Édition limitée - Sac offert avec toute commande de 24.99€ et plus (avant frais d’envoi) Rejeter